Reprenons le contrôle

service publics

Les Français sont très attachés aux services publics, qui d’ailleurs ont été massacrés  par nos dirigeants politiques de droite comme de gauche.

Ce trésor  national inestimable démantelé en particulier dans les zones rurales et les quartiers populaires, montre des inégalités entre les citoyens.

Le service public constitue un axe essentiel d’un état de confort sur l’ensemble du territoire. Or, nous pouvons faire en France le constat suivant : la privatisation et la libéralisation des services publics par nos dirigeants  depuis des décennies alors qu’ils prônent la protection du service public  lors des campagnes électorales. Un coup très dur a donc été porté aux services publics français par les deux grands partis politiques traditionnels français en exécutant les directives de l’union européenne et en soutenant une concurrence libre.

Il faut noter les privatisations et libéralisations existent depuis des décennies et concernent de nombreuses entreprises dans de nombreux domaines, tel qu’Air France, les autoroutes, La poste, France télécom, GDF et surtout la privatisation des déchets et des eaux. Les conséquences néfastes de ce processus sont la hausse des tarifs, l’abus des opérateurs,  et surtout la dégradation de la qualité des services.

Il y a trop d’inégalités entre les citoyens sur le même territoire ! La  libéralisation des services  a porté atteinte au principe fondamental de l’égalité des citoyens devant les services publics, en particulier dans les zones rurales et les quartiers populaires. Par exemple, la libéralisation du transport ferroviaire de voyageurs, après celle du fret, a contribué  à la fermeture de lignes SNCF non rentables, ce qui a isolé des foyers de population.

L’Etat  et les services publics sont intimement liés. Ainsi, la problématique  des services publics concernent aussi la  défense, la police et la gendarmerie, la justice, mais également la santé,  l’éducation, la petite enfance.

Pour conclure, l’Etat est censé garantir des services publics sur l’ensemble du territoire, sachant que nous sommes tous libres et égaux.

Voici donc nos propositions afin de répartir les services publics de manière équitable sur le territoire :

  • Moderniser et rationaliser le fonctionnement des services publics.
  • Renégocier des traités européens sur la question des services publics, du transport ferroviaire et des services postaux.
  • Interdire l’ouverture de capitaux et les privatisations dans les grandes entreprises de service public.
  • Interdire l’ouverture de capitaux et les privatisations des collectivités territoriales.
  • Renationalization de la poste.
  • Garantir la continuité territoriale (transports, énergie, poste, télécommunications notamment.). Les opérateurs privés en charge de missions de service public, notamment dans la téléphonie et l’accès au numérique, verront leur cahier des charges durci pour assurer l’égalité de tous devant le service public, en particulier en zone rurale et en Outre-mer.
  • Les services publics garants du pouvoir d’achat fixeront des tarifs plafonnés par l’Etat. Ces derniers seront également imposés à tous les opérateurs des transports publics locaux ; les tarifs de l’électricité et du gaz seront directement réglementés par l’Etat.
  • La remunicipalisation de l’eau