Jean Félix HONORINE est Le Fondateur et Président National UFCR de France.

honorine

Le Parti UFCR n’est pas comme les autres, notre mission est de sauver la démocratie de proximité, représentativité des personnes en situation handicap et d’exclusion, réindustrialisé les zones rurales, réapproprier les quartiers populaires,   qui est menacée par la propagande politique qui rebute les électeurs et les électrices. Notre but est de nous assurer une politique d’union nationale pour que le Pays et nos collectivités survivent et prospèrent

Jean Félix est un défendeur des personnes en situation handicap & d’exclusion ,environnementaliste, un militant et un humaniste qui se consacre depuis longtemps à la défense de la justice sociale, de l’environnement, des droits de la personne et des solutions économiques pragmatiques.

Jean Félix est né 1974 à l’ile de la Réunion et a déménagé en dans l’hexagone pour terminer ses études supérieur en génie électrique en 1993.

En 2011, Jean – Félix HONORINE à créer le collectif force citoyenne, mouvement de réflexion qui est ancré sur le handicap et l’exclusion.

De 2011 à 2013, il développe le collectif force citoyenne au niveau national et le dépôt statut à la préfecture de Toulouse.

Depuis 2013, Jean Félix représente la diversité, le haut parleur de la population Française en situation handicap & d’exclusion et lui-même en situation handicap.

Il a d’abord été connu dans les médias Français au milieu des années 2014 en présentant sur la liste au municipale 2014 a Toulouse et second sur la liste du rassemblement citoyen< Parti écologie de Corine Lepage>.

Quelques mois plus tard, Jean Félix décide de créer un parti politique issu de la société civile, qui se situe sur l’échiquier politique centre démocratie et positionne au delà du clivage droite/ Gauche.
Jean –Félix a d’abord œuvré comme bénévole, notamment en étant Président d’une fédération humanitaire, en plus d’être connue pour son combat en tant que sympathisant & adhérent handicap international,   et adhérent de Greenpeace sur les questions liées à la politique de l’énergie, principalement à l’encontre de l’énergie nucléaire