Au nombre des crises qui impactent durement les quartiers, il en est une qui est souvent remisée au second plan, lors même qu’elle est directement liée aux facteurs sociaux et économiques. L’environnement dans les quartiers populaires est dégradé, sur le plan de l’urbanisme et sur le plan environnemental. Les habitats portent de jolis noms d’arbres mais pour la plupart ils ne respectent pas les règles de préservation des milieux naturels.

Positions :

  1. Nous proposons la préservation des parcs et espaces verts de les

quartiers, de leur maintenance.

  1. Nous proposons la démocratisation des “jardins partagés”. Chaque quartier devrait avoir, sur site ou en annexe, un espace de reconnexion Intergénérationnel avec la nature.
  2. Nous proposons que les quartiers populaires doivent eux aussi être inclus dans la réflexion globale sur les modes de consommation.
  3. Nous proposons le développement des transports en commun dans les quartiers populaires, dans le cadre d’un double perspectif économique de désenclavement et écologique de réduction des émissions de gaz à effet de serre.