Principes

Bientôt des décennies que la politique d’emploi proposée par nos dirigeants s’oriente vers les grandes sociétés et les grandes distributions.

Ces géants viennent s’installer avec l’aide de l’état, récupérer les brevets  dans  l’objectif d’augmenter leurs bénéfices.

Dans un second temps, la fermeture d’entreprises et la destruction d’emplois sont engendrées par la délocalisation dans les pays pauvres. Il convient de savoir  que plus de trois  millions d’emplois proviennent des TPE, PME, PMI.

L’artisanat joue un rôle primordial dans l’économie locale, dans la reconnaissance sociale par la créativité, l’amour du travail, le lien social dans les zones rurales, les quartiers populaires et par l’amélioration des conditions vie des personnes en difficulté.

Positions :

  1. -Revoir le RSA et ses dérives (trop de personnes en bénéficient depuis le RMI sans le moindre contrôle), et mettre en place un véritable contrat d’insertion citoyen.
  2. Mise en place d’un dispositif d’incitation fiscale pour favoriser l’embauche par les entreprises d’habitants des quartiers populaires.
  3. Développer ou création des chantiers principaux de l’économie solidaire et sociale.
  4. Mise en place d’un audit pour évaluer le quota de personnes vivant et travaillant en zones franches.
  5. Mise en place d’un dispositif prioritaire d’accueil et de prise en charge des jeunes de les quartiers populaires qui aurait pour but de les orienter et de les accompagner dans la découverte « d’autres horizons » que les murs du quartiers. Ce dispositif serait décliné par le biais de stages, de formations socio-économiques, de stages.
  1. Mise en place d’un pôle « Employeurs » pour favoriser les emplois de formation en alternance; les jeunes des quartiers populaires.
  2. Développement des stages d’insertion jeunes et femmes en situation précaire ou ayant des difficultés au niveau de la langue française.
  1. Mise en place de transport gratuit (bus, tramway, TER) pour les 16-25 ans.

9.  Mise en place un dispositif de réinvestissement bancaire dans le développement local.

  1. Participation des habitants dans la politique-Pour une politique juste et efficace en matière d’immigration, nous renforcerons la lutte contre les employeurs qui ont recours au travail clandestin et contre les trafiquants.

Constat

Beaucoup d’artisans et commerçants subissent une complexité administrative, sociale et fiscale.

Cette complexité a un coût très élevé et non productif, et se manifeste par des déclarations  dans des différents organismes, des déclarations de paiement etc.

Des mesures d’accompagnement a été mises en place pour la création et la reprise d’entreprise. Malgré toutes ces dispositions, le nombre de créations d’entreprises a baissé de plus de 11 pour cent, les taux d’échec d’entreprise  ne dépassant pas les 5 ans restent par ailleurs très élevés, ce qui signifie que la viabilité à long terme des entreprises nouvellement créées continue d’être très insatisfaisante.