Il est  à noter que par rapport à la loi  du  mariage pour tous, nous ne sommes pas tous égaux !

Prenons le cas d’une personne valide qui a un emploi fixe et décide de se marier ou se mettre en couple avec une personne en situation de handicap et qui bénéficie de l’allocation « adulte handicapé ». Chez les couples où l’un des deux membres a un emploi fixe, la personne en situation de handicap verra son allocation supprimée voire diminuée tout en gardant son handicap. Le nouveau mode de calcul de l’AAH est calculé en fonction des revenus. Cette réalité n’est pas inscrite dans la Constitution ou dans le code civil, sinon la France se verra condamnée par le tribunal européen pour discrimination.