cop

COP 21

Qu’est ce que la COP21 ?

cop2

Le Grenelle Environnement

Le Grenelle Environnement (également connu sous le nom de Grenelle de l’environnement) représente un lot de meeting politiques réalisée sur le territoire français pendant l’année 2007, au cours des mois de septembre et d’octobre. L’objectif de ces rencontres était de sélection des décisions pour l’avenir sur le plan du développement durable, avec notamment la biodiversité à préserver, la réduction des gaz à effet de serre, l’amélioration de la performance énergétique, l’écologie, le bâtiment. Piloté par Jean-Louis Borloo, cet événement est une initiative lancée par l’ancien président de la république Nicolas Sarkozy.

Le grenelle de l’environnement a pourtant été à l’origine de vives critiques, pas certains groupes écologistes et autre partis de gauche en amont de sa création. Pourquoi ? Ces critiques proviennent du fait de l’abandon de certaines mesures qui étaient hautement favorables à l’écologie, comme par exemple la désormais célèbre taxe carbone en mars 2010. C’est également le cas de certaines prises de position en faveur de l’énergie nucléaire qui n’ont pas spécialement été appréciées.

COP, ça veut dire quoi ?
cop2
La COP, abréviation de COnférence des Parties, est une conférence supranationale sur l’environnement, ou plus précisément sur les changements climatiques.

Elle est un peu la version environnementale de l’ONU. Chaque année, les participants de cette conférence se réunissent pour décider des mesures à mettre en place, ceci dans le but de limiter le réchauffement climatique à seulement 2°C..

Qui décide ?

décide
Les participants, appelés « parties », sont les Etats signataires de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), adoptée en 1992, à la fin du Sommet de la Terre, à Rio (voir les vidéos ci-dessous). Cette convention reconnaît l’existence « d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène », selon le site officiel de la COP21. De ce point de départ découlent les COP (Conference Of Parties) annuelles, destinées à adopter des mesures pour que tous les Etats signataires réduisent leur impact sur le réchauffement climatique.

A quoi ça sert ?

Les décisions prises lors de ces conférences doivent être adoptées à l’unanimité des parties ou par consensus uniquement. Chaque session de COP est donc fondamentale, car elle permet de faire un bilan de l’année écoulée, mais également de renouveler ou ajuster de précédents engagements.

Mais si la COP21, autrement dit la 21e édition de cette conférence, est si spéciale, c’est parce qu’elle a pour objectif d’aboutir à un accord « universel et contraignant » qui prendra effet à partir de 2020, pour créer une véritable transition vers une économie et une politique mondiale écoresponsables, une grande première pour la COP !

Si la collaboration entre les parties est efficace, nous pourrions donc très bientôt assister à une revalorisation de l’écologie dans la sphère politique, puisque la France a d’ores et déjà investi un milliard de dollars dans le Fonds vert pour le climat, une belle promesse pour l’avenir.

L’ouverture du premier sommet de la Terre à Rio, en 1992, c’était ça :

La conférence COP21, aussi nommée « Paris 2015 », se tiendra sur le site de Paris-Le Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Cette 21e conférence concernant les changements climatiques rassemblera 20 000 représentants et observateurs venus du monde entier. Elle devrait aboutir à l’adoption d’un accord universel et contraignant sur le climat afin de maintenir la température globale sur Terre en deça d’un réchauffement de 2°C.

La Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a été adoptée au cours du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992. Elle est entrée en vigueur le 21 mars 1994 et a été ratifiée par 196 « parties », les parties prenantes à la Convention (195 États plus l’Union européenne en tant qu’institution).

Cette convention cadre est une convention universelle de principe, qui reconnaît l’existence d’un changement climatique d’origine humaine et donne aux pays industrialisés le primat de la responsabilité pour lutter contre ce phénomène.

La Conférence des parties (COP ou Conferences of the Parties ou « CdP » en français) constitue l’organe suprême de la convention. Elle se réunit chaque année lors de conférences mondiales où sont prises des décisions pour respecter les objectifs de lutte contre les changements climatiques. Les décisions ne peuvent être prises qu’à l’unanimité des parties ou par consensus.

La Conférence se déroule par rotation dans un des pays des cinq groupes régionaux de l’Organisation des Nations Unies : Afrique, Amérique latine et Caraïbes, Asie, Europe Centrale et Orientale, Europe de l’Ouest et autres. L’année dernière, la COP20 s’est déroulée à Lima au Pérou. En 2015, la COP qui se tiendra à Paris sera la 21e, d’où le nom de COP21.

Conférence climat : et les pays émergents dans tout ça ?

Second épisode de notre série sur les enjeux et le processus des COP : le point de vue du « Sud »… Le Pérou accueillait donc la COP 20, du 2 au 12 décembre dernier. Considéré comme « pays en voie de développement », ou « émergent », il a relayé les attentes et les revendications de ses pairs lors de la conférence environnementale. Concilier développement et protection du climat, oui, mais à condition que les pays développés respectent trois exigences : les valeurs locales, les engagements financiers promis et le partage de responsabilité dans le changement climatique.